La turquoise, fine fleur des gemmes

Collier en turquoise

Tout le monde connait la turquoise, cette pierre venue de Turquie comme son nom l’indique, aimée des orfèvres et des coquettes. Sa couleur azurée en a fait depuis des millénaires une gemme classique : elle était très prisée des pharaons dans l’Egypte ancienne, et symbolise la spiritualité dans le bouddhisme tibétain.

Longtemps considérée comme une pierre sainte, elle est toujours appréciée comme pierre d’ornement notamment en association à l’argent. Découvrez l’histoire et les attraits de cette gemme, qui est parmi les plus courantes et popularisées des pierres fines (appelées auparavant "pierres semi précieuses").

Les origines de la turquoise

Les origines de la pierre de turquoise sont lointaines dans l’espace et dans le temps : si elle fut plus particulièrement répandue en Europe au temps des Croisades, elle était déjà extraite en Egypte vers 2 000 avant J.-C. Comme son cousin bleu profond le lapis lazuli, elle était essentiellement utilisée pour faire des amulettes et talismans, ou encore des bijoux de haute qualité pour les rois : broches, colliers, bracelets...

Le meilleur minerai de turquoise se trouve actuellement en Iran, où on l’appelle Firuzé (ou Firouze) ce qui a d’ailleurs donné un prénom féminin. Les principaux autres gisements se trouvent au Mexique et aux Etats Unis mais les gemmes du commerce viennent plus communément d’Iran et de Turquie. Attention, la turquoise est aussi concurrencée par des imitations synthétiques.

Gemmologie de la turquoise

Bague en turquoise

La turquoise est une pierre fine composée de cuivre et de phosphate d’aluminium ; les spécimens peuvent aller du bleu azur au vert pomme, en passant par des nuances intermédiaires de bleu-vert. En Europe, à l’époque victorienne la turquoise bleu ciel était la plus réputée et reste encore la plus populaire de nos jours. Plutôt associée à l’argent dans la mode indienne, et à l’or au Moyen Orient, c’est une pierre ornementale assez facile à tailler du fait qu’elle soit tendre.

En terme de pureté, le bleu azur est le plus recherché surtout au Tibet, où la turquoise est d’ailleurs associée à certains chakras. Riche en cuivre, elle est aussi utilisée sous forme d’élixir pour ses vertus en lithothérapie : les élixirs minéraux permettent d’extraire en quantité homéopathique les substances présentes dans la pierre.

Croyances et utilisations

En astrologie la pierre de turquoise est celle des naissances en décembre (sagittaire, capricorne) mais elle serait aussi bénéfique pour les autres signes associés à Mercure. Les gemmes servirent dès les anciens temps à fabriquer des amulettes et des remèdes, censés apporter force, chance, protection et aider à la spiritualité : la turquoise n’y a pas fait exception. Pour ces raisons, la civilisation Aztèque aurait ainsi vénéré ce minéral qu’ils considéraient comme la pierre des dieux.

Symboliquement, la pierre de turquoise promet le bonheur et une longue vie ; elle favoriserait aussi l’imagination, et lutterait contre le stress et les angoisses en libérant son possesseur de la peur de l’inconnu. Dans la mode, elle est recherchée pour ses qualités esthétiques mais aussi pour sa connotation ésotérique.

Écrit par Emilie le dans Les pierres fines

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Commentaire

Code de sécurité : zzgdyeyysd