Anecdotes et records autour du diamant

Wittelsbach, diamant bleu-grisLe diamant est sans doute la pierre précieuse la plus impressionnante, de par sa composition et son aspect uniques. Des faits étonnants existent autour de cette "reine des gemmes" – rareté, couleur, records de taille, de longévité et de prix... Présentation des stars du genre.

Le diamant le plus rare

Parmi les stars du genre, le diamant qui détient le record de rareté est sans aucun doute le diamant rouge : les spécimens connus de plus de 1 carat sont une dizaine seulement !

Les diamants de couleur battent les records de prix de toute façon – bleu, vert, rose, jaune ou même blanc, ce type de diamant est de plus en plus convoité. Le diamant bleu, qui arrive en 2è position sur le podium de la rareté, a vu sa valeur augmenter considérablement au cours des années 2000. Son précieux cousin le diamant rouge coûte plus de 900 000 $ par carat.

Le plus cher au monde

Nul besoin de préciser que le diamant le plus cher du monde n’est autre qu’un spécimen de diamant rouge, évidemment : le Hancock Red Diamond fut acquis en 1987 pour la coquette somme de 880 000 dollars ; il faisait à peine un carat. D’autres diamants de couleur ont été vendus pour des sommes non moins impressionnantes, un diamant émeraude notamment (7 carats) qui s’élevait à plus de 6 millions de dollars en 1995 ! Parmi les diamants incolores, les plus onéreux sont les diamants poire : entre 12 000 et 16 000 $ pour environ 100 carats.

Les plus gros (brut et taillé)

Parmi les records connus à ce jour, on trouve des diamants de taille époustouflante aussi bien à l’état brut que taillés par la main de l’homme. Le diamant taillé le plus gros du monde, appelé Golden Jubilee, pèse précisément 545,67 carats : serti sur la couronne impériale de Thaïlande, il provient d’une pierre brute qui pesait plus de 750 carats, soit environ 150 g. Il est loin de rivaliser toutefois avec le diamant naturel (brut) le plus gros au monde, découvert en Afrique du Sud dans les années 1900 : ce "monstre" pesait 3 600 carats (plus de 700 g) !

diamant synthétique

Diamants de laboratoire

Eh oui, il existe aussi des diamants synthétiques créés par l’homme en laboratoire : les cristaux ainsi obtenus sont plus gros, de meilleure allure et les coûts de production bien moindres que pour les diamants extraits du sous-sol.

Cette pratique courante est possible grâce à 2 techniques différentes, l’une reproduisant les conditions géologiques favorables à la création de diamants. Avec ce processus "naturel" reconstitué, 3 jours suffisent à produire un diamant de 3 carats ! Les coûts de production en laboratoire s’élèvent à seulement 5 $ par carat – il ne s’agit évidemment pas de cristaux certifiés.

(photo Creative Commons Kevin H.)

Écrit par Emilie le dans Les pierres précieuses

Partagez cet article

1 commentaire

Écrit par JP le 13/06/2014 à 08h33

Certes, il y a des diamants synthétiques mais un vrai diamant se reconnaît toujours même à 10 mètres :) Et il n'y a rien de mieux que de posséder une bague sertie de vrais diamants plutôt qu'avec des diamants synthétiques ! En plus, on en vend à des prix intéressants actuellement.

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Commentaire

Code de sécurité : bx5n9z9nme